Louis Joinet, au carrefour des droits de l'homme et de la raison d'Etat

Arrêt sur images

De la CNIL à Matignon, itinéraire d'un inconnu omniprésent.

14h42
Réservé à nos abonné.e.s
Peu d'entre vous connaissent sans doute Louis Joinet. Et pourtant, des écoutes téléphoniques aux fichiers, de la violence politique aux lanceurs d'alerte, pas une question actuelle qu'il n'ait traitée, en son temps, aux différents (et nombreux) postes qu'il a occupés, de la direction du Syndicat de la Magistrature à Matignon sous Pierre Mauroy (et Fabius, et Rocard), en passant par la direction de la CNIL. Sur bien des points, le récit de son improbable parcours d'équilibriste, au carrefour des droits de l'homme et de la raison d'Etat, résonnera avec les questions brûlantes d'aujourd'hui.
Commentaires

Louis Joinet, au carrefour des droits de l'homme et de la raison d'Etat

Peu d'entre vous connaissent sans doute Louis Joinet. Et pourtant, des écoutes téléphoniques aux fichiers, de la violence politique aux lanceurs d'alerte, pas une question actuelle qu'il n'ait traitée, en son temps, aux différents (et nombreux) postes qu'il a occupés, de la direction du Syndicat de la Magistrature à Matignon sous Pierre Mauroy (et Fabius, et Rocard), en passant par la direction de la CNIL. Sur bien des points, le récit de son improbable parcours d'équilibriste, au carrefour des droits de l'homme et de la raison d'Etat, résonnera avec les questions brûlantes d'aujourd'hui.

Abonnez-vous pour pouvoir commenter !
si vous êtes déjà abonné Connectez-vous

Il n'y a pas encore de commentaire

Vous ne pouvez pas (encore) lire cette vidéo...

Cet article est réservé aux abonné.e.s
Rejoignez-les pour une information sur
les médias indépendante et sans pub.

Déjà abonné.e ?

Lire aussi

Valls, ou l'art et la manière de meubler

Une journée (presque) ordinaire d'info continue

A la découverte de Ask, nouveau réseau social polémique

Après un suicide, Cameron appelle à son boycott

A qui profite la fuite ? Le précédent Chaban-Delmas

Mais non, ce n'est pas toujours un complot !

Michel Rocard, l'homme qui n'avait jamais accepté la simplification médiatique

Notre émission de 2008 avec le socialiste décédé le 2 juillet 2016

Voir aussi

Ne pas manquer

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.