"L'investigation, c'est un bien commun, comme l'hôpital"

Arrêt sur images

Veut-on tuer Envoyé Spécial ? Canet, Rivoire, Vildary, reviennent sur la semaine folle

L'émission
Réservé à nos abonné.e.s
La télé publique veut-elle tuer ses émissions d'investigation? Des projets de réduction drastique des effectifs des émissions Envoyé Spécial et Complément d'Enquête, sur France 2, ont suscité une vigoureuse opposition à l'intérieur, et un vaste soutien à l'extérieur de France Télévisions, contraignant la direction du groupe à reculer partiellement. L'investigation est-elle trop dérangeante pour les pouvoirs politiques et économiques? Cherche-t-on à la museler? Pour répondre, trois invités : Jean-Pierre Canet, ex-rédacteur en chef d'Envoyé Spécial ; Thierry Vildary, journaliste investigation pour Stade 2 et Jean-Baptiste Rivoire, ex-rédacteur en chef adjoint de Spécial Investigation (Canal+).
50 commentaires
Commentaires

"L'investigation, c'est un bien commun, comme l'hôpital"

La télé publique veut-elle tuer ses émissions d'investigation? Des projets de réduction drastique des effectifs des émissions Envoyé Spécial et Complément d'Enquête, sur France 2, ont suscité une vigoureuse opposition à l'intérieur, et un vaste soutien à l'extérieur de France Télévisions, contraignant la direction du groupe à reculer partiellement. L'investigation est-elle trop dérangeante pour les pouvoirs politiques et économiques? Cherche-t-on à la museler? Pour répondre, trois invités : Jean-Pierre Canet, ex-rédacteur en chef d'Envoyé Spécial ; Thierry Vildary, journaliste investigation pour Stade 2 et Jean-Baptiste Rivoire, ex-rédacteur en chef adjoint de Spécial Investigation (Canal+).

Abonnez-vous pour pouvoir commenter !
si vous êtes déjà abonné Connectez-vous

Derniers commentaires

Vous ne pouvez pas (encore) lire cette vidéo...

Cet article est réservé aux abonné.e.s
Rejoignez-les pour une information sur
les médias indépendante et sans pub.

Déjà abonné.e ?

Lire aussi

Suicides chez Orange : France 5 retoque un projet de documentaire

Des avantages de l'externalisation pour éviter les sujets qui fâchent...

Parité dans la presse : pourquoi ça patine

Vieilles habitudes, cooptation, "autres priorités", et des accords trop flous

Investigation à France Télévisions : reculade ou coup de com' de la direction ?

Seuls 3 postes seraient supprimés selon la direction. Des journalistes contestent.

Voir aussi

Ne pas manquer

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.