Le vote électronique, cette boîte noire "aussi transparente que possible"

Arrêt sur images

Retour sur l'élection de l'UMP, et ses enseignements

14h42
Réservé à nos abonné.e.s
Ouf ! Ce ne fut qu'un soupir de soulagement, à l'UMP, après l'élection, sans contestation, de Nicolas Sarkozy à la présidence du parti, par vote électronique. Soulagement unanime ? Loin de là. Car le vote électronique a ses adversaires irréductibles, qui le considèrent comme opaque, totalement et forcément opaque.
4 commentaires
Commentaires

Le vote électronique, cette boîte noire "aussi transparente que possible"

Ouf ! Ce ne fut qu'un soupir de soulagement, à l'UMP, après l'élection, sans contestation, de Nicolas Sarkozy à la présidence du parti, par vote électronique. Soulagement unanime ? Loin de là. Car le vote électronique a ses adversaires irréductibles, qui le considèrent comme opaque, totalement et forcément opaque.

Abonnez-vous pour pouvoir commenter !
si vous êtes déjà abonné Connectez-vous

Derniers commentaires

Vous ne pouvez pas (encore) lire cette vidéo...

Cet article est réservé aux abonné.e.s
Rejoignez-les pour une information sur
les médias indépendante et sans pub.

Déjà abonné.e ?

Voir aussi

Ne pas manquer

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.