"J'accuse l'extrême-droite de tenter une mainmise sur l'histoire"

Arrêt sur images

Qui veut tuer Louis XIV et Napoléon ?

L'émission
Réservé à nos abonné.e.s
Saint Louis rendant la justice sous son chêne, Charles Martel arrêtant les Arabes à Poitiers, Louis XIV dans sa galerie des glaces du palais de Versailles : ces images canoniques de l'histoire de France sont-elles désormais interdites, voire censurées dans les manuels scolaires au bénéfice de l'histoire des empires africains ? Depuis la rentrée, dans la presse de droite et sur certaines chaînes, comme TF1, se déploie une offensive médiatique contre les programmes scolaires d'histoire, accusés de faire passer à la trappe des pans entiers de l'histoire de France. Pour en débattre sur le plateau, deux invités : Dimitri Casali, historien, ancien professeur d'histoire en ZEP et auteur de plusieurs livres qui dénoncent ces programmes d'histoire et la disparition de ces grands personnages emblématiques de l'histoire de France. Face à lui, nous avons invité Laurent Wirth, inspecteur général de l'éducation nationale et président du comité d'experts en charge des nouveaux programmes.

Commentaires

"J'accuse l'extrême-droite de tenter une mainmise sur l'histoire"

Saint Louis rendant la justice sous son chêne, Charles Martel arrêtant les Arabes à Poitiers, Louis XIV dans sa galerie des glaces du palais de Versailles : ces images canoniques de l'histoire de France sont-elles désormais interdites, voire censurées dans les manuels scolaires au bénéfice de l'histoire des empires africains ? Depuis la rentrée, dans la presse de droite et sur certaines chaînes, comme TF1, se déploie une offensive médiatique contre les programmes scolaires d'histoire, accusés de faire passer à la trappe des pans entiers de l'histoire de France. Pour en débattre sur le plateau, deux invités : Dimitri Casali, historien, ancien professeur d'histoire en ZEP et auteur de plusieurs livres qui dénoncent ces programmes d'histoire et la disparition de ces grands personnages emblématiques de l'histoire de France. Face à lui, nous avons invité Laurent Wirth, inspecteur général de l'éducation nationale et président du comité d'experts en charge des nouveaux programmes.

Abonnez-vous pour pouvoir commenter !
si vous êtes déjà abonné Connectez-vous

Il n'y a pas encore de commentaire

Vous ne pouvez pas (encore) lire cette vidéo...

Cet article est réservé aux abonné.e.s
Rejoignez-les pour une information sur
les médias indépendante et sans pub.

Déjà abonné.e ?

Lire aussi

Maurras : "l'oubli" de l'historien Olivier Dard

Le mot "antisémite" ne figurait pas dans la notice du livre des commémorations

Camps de la mort : l'Ambassade de Pologne mécontente de France 2

Une loi sur la mémoire de la Shoah attise la colère d'Israël... et inquiète des historiens

Voir aussi

Ne pas manquer

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.