Agression sexuelle à Roland-Garros : "les journalistes étaient morts de rire"

Arrêt sur images

Les collégiens reviennent sur les baisers forcés d'un tennisman à une journaliste

Classe télé
Réservé à nos abonné.e.s
En plein direct, il saisit la journaliste par le cou et l'embrasse de force à plusieurs reprises. Mardi 27 mai, dans les allées de Roland-Garros, le geste du tennisman Maximan Hamou à l'encontre de la reporter d'Eurosport Maly Thomas a soulevé une vague d'indignation. Sur les réseaux sociaux, de simples Twittos, mais aussi des politiques, comme la nouvelle ministre des Sports, Laura Flessel, ont aussitôt dénoncé "une agression sexuelle", un geste à ne pas banaliser. Dans la foulée, la fédération française de tennis a retiré au tennisman son accréditation, condamnant, tout comme la chaîne Eurosport, l'attitude du sportif. Restent les images. Tout comme la réaction hilare du présentateur d'Eurosport, Henri Leconte, applaudissant des deux mains pendant le direct. Il a depuis tenté un mea culpa. Qu'en disent, quant à eux, les collégiens ? Nous leur avons montré la séquence.
Commentaires

Agression sexuelle à Roland-Garros : "les journalistes étaient morts de rire"

En plein direct, il saisit la journaliste par le cou et l'embrasse de force à plusieurs reprises. Mardi 27 mai, dans les allées de Roland-Garros, le geste du tennisman Maximan Hamou à l'encontre de la reporter d'Eurosport Maly Thomas a soulevé une vague d'indignation. Sur les réseaux sociaux, de simples Twittos, mais aussi des politiques, comme la nouvelle ministre des Sports, Laura Flessel, ont aussitôt dénoncé "une agression sexuelle", un geste à ne pas banaliser. Dans la foulée, la fédération française de tennis a retiré au tennisman son accréditation, condamnant, tout comme la chaîne Eurosport, l'attitude du sportif. Restent les images. Tout comme la réaction hilare du présentateur d'Eurosport, Henri Leconte, applaudissant des deux mains pendant le direct. Il a depuis tenté un mea culpa. Qu'en disent, quant à eux, les collégiens ? Nous leur avons montré la séquence.

Abonnez-vous pour pouvoir commenter !
si vous êtes déjà abonné Connectez-vous

Il n'y a pas encore de commentaire

Vous ne pouvez pas (encore) lire cette vidéo...

Cet article est réservé aux abonné.e.s
Rejoignez-les pour une information sur
les médias indépendante et sans pub.

Déjà abonné.e ?

Lire aussi

Voir aussi

Ne pas manquer

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.