Dossier: Sex scandals, made in US
info poubelle
Dossier

Sex scandals, made in US

Un candidat accusé sans preuve d'avoir une liaison, un gouverneur qui démissionne pour un rendez-vous à 4000 dollars, une call-girl qui devient une star grâce à sa page MySpace, la démisson pour adultère d'un directeur de la CIA : bienvenue dans l'éternel feuilleton américain.

Ajoutés récemment

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.