Une boutique en ligne invente le "journaliste sponsorisé" (mais pas payé)
Brève

Une boutique en ligne invente le "journaliste sponsorisé" (mais pas payé)

Le portrait d'un journaliste de Télérama qui fait de la pub pour des crèmes de jour qu'il utilise quotidiennement ? C'est ce qu'on a pu voir, l'espace de quelques heures, sur le site de la boutique en ligne Horace, spécialisée dans la vente de produits de bien-être pour hommes. Et puis le portrait a été supprimé, à la demande du journaliste, qui explique ne pas avoir été rémunéré pour prendre la pose.
nouveau media
nouveau media
nouveau media
Partager cet article Commenter
Commentaires

Une boutique en ligne invente le "journaliste sponsorisé" (mais pas payé)

Le portrait d'un journaliste de Télérama qui fait de la pub pour des crèmes de jour qu'il utilise quotidiennement ? C'est ce qu'on a pu voir, l'espace de quelques heures, sur le site de la boutique en ligne Horace, spécialisée dans la vente de produits de bien-être pour hommes. Et puis le portrait a été supprimé, à la demande du journaliste, qui explique ne pas avoir été rémunéré pour prendre la pose.

Abonnez-vous pour pouvoir commenter !
si vous êtes déjà abonné Connectez-vous

Il n'y a pas encore de commentaire

 

Cet article est libre d’accès
En vous abonnant, vous contribuez
à une information sur les médias
indépendante et sans pub.

Déjà abonné.e ?

Lire aussi

Le scoop bidon de Bild sur "les Russes" et la grosse coalition

"Aucune preuve", mais "ça vaut la peine d'être raconté"

L'Elysée veut exiler les journalistes hors du palais

"Macron ne veut pas qu'on puisse décrire la tête qu'il fait tel ou tel jour"

Pourquoi la loi Alimentation a "oublié" l'étiquetage le plus lisible

Parce que les industriels l'ont torpillé...grâce à l'Europe

Voir aussi

Ne pas manquer

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.