ONPC : France 2 coupe le départ d'Angot, mais garde les larmes de Rousseau
article

ONPC : France 2 coupe le départ d'Angot, mais garde les larmes de Rousseau

De la difficulté de parler des violences sexuelles faites aux femmes à la télé

Réservé à nos abonné.e.s
Le "violent clash" était attendu, il a eu lieu. Annoncée dès le jeudi 29 septembre par L'Express, la séquence opposant Christine Angot à Sandrine Rousseau, l'une des victimes présumées de l'ancien responsable responsable d'EELV, Denis Baupin, fait encore les gros titres des medias ce 1er octobre. Mais que retenir de cette séquence où France 2 a coupé le départ du plateau d'Angot, mais pas les larmes de Rousseau ?
nouveau media
Commentaires

ONPC : France 2 coupe le départ d'Angot, mais garde les larmes de Rousseau

Le "violent clash" était attendu, il a eu lieu. Annoncée dès le jeudi 29 septembre par L'Express, la séquence opposant Christine Angot à Sandrine Rousseau, l'une des victimes présumées de l'ancien responsable responsable d'EELV, Denis Baupin, fait encore les gros titres des medias ce 1er octobre. Mais que retenir de cette séquence où France 2 a coupé le départ du plateau d'Angot, mais pas les larmes de Rousseau ?

Abonnez-vous pour pouvoir commenter !
si vous êtes déjà abonné Connectez-vous

Il n'y a pas encore de commentaire

Il vous reste 90% de cet article à lire

Cet article est réservé aux abonné.e.s
Rejoignez-les pour une information sur
les médias indépendante et sans pub.

Déjà abonné.e ?

Lire aussi

Une journée à Grenoble avec les militants d'Eric Piolle

Anticor, Amnesty, RESF : le Vert-surprise qui a tout pour lui

Indiana, Moundir et Mister Grylls, les aventuriers de la télé perdue

Tout comme NT1 et W9, M6 a trouvé son explorateur (avec des momies-alien)

Voir aussi

Ne pas manquer

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.