Niel et Drahi, patrons mauvais payeurs : les photographes en appellent à l'Etat
enquête

Niel et Drahi, patrons mauvais payeurs : les photographes en appellent à l'Etat

Suspendre les subventions ? "Couper le robinet" ? Comment obliger les journaux à payer dans les délais

Réservé à nos abonné.e.s
Chaque jour ils couvrent l’actualité en images. Qu’il s’agisse de tirer le portrait d’une personnalité politique dans le salon d’un hôtel parisien, de suivre au petit matin l’évacuation d’un camp de réfugiés ou de couvrir un conflit armé à l’autre bout du monde, chaque jour des centaines de photographes fournissent à la presse une bonne partie de ses contenus. En retour, une partie de cette presse met entre 6 mois et parfois plus d'un an à les payer. Face à ces retards de paiement extrêmes, agences et collectifs de photographes ont décidé de dire "stop".
nouveau media
Commentaires

Niel et Drahi, patrons mauvais payeurs : les photographes en appellent à l'Etat

Chaque jour ils couvrent l’actualité en images. Qu’il s’agisse de tirer le portrait d’une personnalité politique dans le salon d’un hôtel parisien, de suivre au petit matin l’évacuation d’un camp de réfugiés ou de couvrir un conflit armé à l’autre bout du monde, chaque jour des centaines de photographes fournissent à la presse une bonne partie de ses contenus. En retour, une partie de cette presse met entre 6 mois et parfois plus d'un an à les payer. Face à ces retards de paiement extrêmes, agences et collectifs de photographes ont décidé de dire "stop".

Abonnez-vous pour pouvoir commenter !
si vous êtes déjà abonné Connectez-vous

Il n'y a pas encore de commentaire

Il vous reste 97% de cet article à lire

Cet article est réservé aux abonné.e.s
Rejoignez-les pour une information sur
les médias indépendante et sans pub.

Déjà abonné.e ?

Lire aussi

A Libération, interdiction de troller Patrick Drahi sur Twitter

Hufnagel : "Arrêtez de régler vos comptes avec Altice sur les réseaux sociaux"

Concentration des médias : reprise minimum pour un livre d'enquête

"A part France Info et un média étudiant, on n'a reçu aucune invitation"

Mise en scène (belge) ratée : le World Press Photo retire un prix

Comment deux photographes ont dévoilé truquages et supercheries

Voir aussi

Ne pas manquer

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.