La loi Macron veut-elle la peau des lanceurs d'alerte ?
article

La loi Macron veut-elle la peau des lanceurs d'alerte ?

Forte mobilisation de journalistes ; Macron et Sapin rassurent

Réservé à nos abonné.e.s
Une "mobilisation sans précédent dans le monde du journalisme d'enquête" : c'est ainsi que Mediapart qualifie la vague de protestation qui agite la presse française, inquiète d'un amendement à la loi Macron semblant menacer la possibilité d'enquêter dans les milieux économiques au nom du "secret des affaires". Le ministre des Finances Michel Sapin a promis que le texte serait retravaillé lors du débat parlementaire.
Commentaires

La loi Macron veut-elle la peau des lanceurs d'alerte ?

Une "mobilisation sans précédent dans le monde du journalisme d'enquête" : c'est ainsi que Mediapart qualifie la vague de protestation qui agite la presse française, inquiète d'un amendement à la loi Macron semblant menacer la possibilité d'enquêter dans les milieux économiques au nom du "secret des affaires". Le ministre des Finances Michel Sapin a promis que le texte serait retravaillé lors du débat parlementaire.

Abonnez-vous pour pouvoir commenter !
si vous êtes déjà abonné Connectez-vous

Il n'y a pas encore de commentaire

Il vous reste 92% de cet article à lire

Cet article est réservé aux abonné.e.s
Rejoignez-les pour une information sur
les médias indépendante et sans pub.

Déjà abonné.e ?

Lire aussi

AFP

L'AFP écartée d'une rencontre avec Poutine à Saint-Pétersbourg

L'agence punie après les déclarations de Macron sur RT et Sputnik ?

Les journalistes du Figaro condamnent un sondage sur l'arabe à l'école

Un effet collatéral des subsides de Facebook à la presse ?

TF1

The Voice : Mennel Ibtissem se retire

La production et la chaîne approuvent

Voir aussi

Ne pas manquer

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.