"Jihad internet" : que sait-on du cyber-embrigadement en Syrie ?
enquête

"Jihad internet" : que sait-on du cyber-embrigadement en Syrie ?

"Il live-tweetait son passage en Syrie à coups de LOL et de MDR"

Réservé à nos abonné.e.s
Le fraichement nommé ministre de l'Intérieur Benard Cazeneuve en a fait son premier combat médiatique : entre 500 et 700 Français sont allés combattre en Syrie. Pour lutter contre le phénomène, outre des "confiscations de passeport" éventuelles et des mesures d'accompagnement des familles, Cazeneuve a affirmé sur France 2 "vouloir intervenir sur Internet de façon très forte avec des cyberpatrouilles". Qu'on parle de "jihad Internet" ou de "moudjahidines du clavier", qu'en est-il vraiment du cyber embrigadement ?
Cazeneuve
Commentaires

"Jihad internet" : que sait-on du cyber-embrigadement en Syrie ?

Le fraichement nommé ministre de l'Intérieur Benard Cazeneuve en a fait son premier combat médiatique : entre 500 et 700 Français sont allés combattre en Syrie. Pour lutter contre le phénomène, outre des "confiscations de passeport" éventuelles et des mesures d'accompagnement des familles, Cazeneuve a affirmé sur France 2 "vouloir intervenir sur Internet de façon très forte avec des cyberpatrouilles". Qu'on parle de "jihad Internet" ou de "moudjahidines du clavier", qu'en est-il vraiment du cyber embrigadement ?

Abonnez-vous pour pouvoir commenter !
si vous êtes déjà abonné Connectez-vous

Il n'y a pas encore de commentaire

Il vous reste 94% de cet article à lire

Cet article est réservé aux abonné.e.s
Rejoignez-les pour une information sur
les médias indépendante et sans pub.

Déjà abonné.e ?

Lire aussi

Voir aussi

Ne pas manquer

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.