Incendie gendarmerie : Indymedia contraint par la police de retirer un communiqué
article

Incendie gendarmerie : Indymedia contraint par la police de retirer un communiqué

Réservé à nos abonné.e.s
Les plateformes alternatives Indymedia Grenoble et Indymedia Nantes ont été contraintes de dépublier un communiqué de revendication de l'incendie d'une gendarmerie. Un texte qui était pourtant repris, sans problème, par des médias traditionnels.
nouveau media
Commentaires

Incendie gendarmerie : Indymedia contraint par la police de retirer un communiqué

Les plateformes alternatives Indymedia Grenoble et Indymedia Nantes ont été contraintes de dépublier un communiqué de revendication de l'incendie d'une gendarmerie. Un texte qui était pourtant repris, sans problème, par des médias traditionnels.

Abonnez-vous pour pouvoir commenter !
si vous êtes déjà abonné Connectez-vous

Il n'y a pas encore de commentaire

Il vous reste 91% de cet article à lire

Cet article est réservé aux abonné.e.s
Rejoignez-les pour une information sur
les médias indépendante et sans pub.

Déjà abonné.e ?

Lire aussi

Ligonnès, le filon de scoops bidon que la presse adore

De 2011 à aujourd'hui : quatre ans de fausses pistes dans les médias français

Public Sénat réhabilite le quartier grenoblois de La Villeneuve

Retour sur une enquête d'Envoyé Spécial en 2013

Un blogueur en sécurité informatique condamné à 750 euros d'amende

Une plainte déposée par un robot de la gendarmerie ?

Droits de l'homme : un journaliste allemand laisse sans voix une responsable turque

Les médias allemands réclament la libération du journaliste Deniz Yücel

Voir aussi

Ne pas manquer

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.