Heetch : l'appli de transport "cool" condamnée et suspendue
article

Heetch : l'appli de transport "cool" condamnée et suspendue

Quand les journaux de Niel, actionnaire minoritaire, roulaient pour la startup

Réservé à nos abonné.e.s
Selon la justice qui en a jugé ainsi jeudi 2 mars, Heetch exerçait illégalement le métier de taxi. Mauvaise presse pour l'application jadis présentée comme celle qui fait bouger les jeunes, dotée d’une philosophie "cool" et permettant une certaine "convivialité". En particulier par les sites du groupe de presse détenu majoritairement par Xavier Niel, actionnaire minoritaire de la start up.
Commentaires

Heetch : l'appli de transport "cool" condamnée et suspendue

Selon la justice qui en a jugé ainsi jeudi 2 mars, Heetch exerçait illégalement le métier de taxi. Mauvaise presse pour l'application jadis présentée comme celle qui fait bouger les jeunes, dotée d’une philosophie "cool" et permettant une certaine "convivialité". En particulier par les sites du groupe de presse détenu majoritairement par Xavier Niel, actionnaire minoritaire de la start up.

Abonnez-vous pour pouvoir commenter !
si vous êtes déjà abonné Connectez-vous

Il n'y a pas encore de commentaire

Il vous reste 96% de cet article à lire

Cet article est réservé aux abonné.e.s
Rejoignez-les pour une information sur
les médias indépendante et sans pub.

Déjà abonné.e ?

Lire aussi

Voir aussi

Ne pas manquer

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.