Facebook et Google contre les fake news : peu de moyens, beaucoup d'étudiants en journalisme
enquête

Facebook et Google contre les fake news : peu de moyens, beaucoup d'étudiants en journalisme

Réservé à nos abonné.e.s
Depuis le début février, plusieurs articles de presse s'en font l'echo : en vue de l'élection présidentielle française, Facebook et Google ont décidé de partir à la chasse aux "fake news", ces fausses infos publiées sur de faux sites d'infos, en partenariat avec plusieurs médias traditionnels français. Pourquoi ? Comment ? Avec quels moyens ? Très peu d'argent mais beaucoup d'étudiants en journalisme.
Commentaires

Facebook et Google contre les fake news : peu de moyens, beaucoup d'étudiants en journalisme

Depuis le début février, plusieurs articles de presse s'en font l'echo : en vue de l'élection présidentielle française, Facebook et Google ont décidé de partir à la chasse aux "fake news", ces fausses infos publiées sur de faux sites d'infos, en partenariat avec plusieurs médias traditionnels français. Pourquoi ? Comment ? Avec quels moyens ? Très peu d'argent mais beaucoup d'étudiants en journalisme.

Abonnez-vous pour pouvoir commenter !
si vous êtes déjà abonné Connectez-vous

Il n'y a pas encore de commentaire

Il vous reste 96% de cet article à lire

Cet article est réservé aux abonné.e.s
Rejoignez-les pour une information sur
les médias indépendante et sans pub.

Déjà abonné.e ?

Lire aussi

Voir aussi

Ne pas manquer

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.