Espionnage Internet : marche arrière du Washington Post ?
Brève

Espionnage Internet : marche arrière du Washington Post ?

Le Washington Post s'est-il trop avancé, dans les accusations d'espionnage Internet ? Le quotidien avait révélé ,jeudi un document secret de la National Security Agency (NSA) indiquant que celle-ci accédait à toutes les données de neuf géants du Net. Aujourd'hui les faits semblent plus nuancés: le Washington Post a retiré de la version en ligne de son article l'affirmation selon laquelle Google, Facebook et les autres participaient "en connaissance de cause" au programme Prism de la NSA. Le New York Times, lui, estime que Prism ne permettrait pas à la NSA d'accéder directement aux serveurs centraux des entreprises.
NSA
NY Times
Partager cet article Commenter
Commentaires

Espionnage Internet : marche arrière du Washington Post ?

Le Washington Post s'est-il trop avancé, dans les accusations d'espionnage Internet ? Le quotidien avait révélé ,jeudi un document secret de la National Security Agency (NSA) indiquant que celle-ci accédait à toutes les données de neuf géants du Net. Aujourd'hui les faits semblent plus nuancés: le Washington Post a retiré de la version en ligne de son article l'affirmation selon laquelle Google, Facebook et les autres participaient "en connaissance de cause" au programme Prism de la NSA. Le New York Times, lui, estime que Prism ne permettrait pas à la NSA d'accéder directement aux serveurs centraux des entreprises.

Abonnez-vous pour pouvoir commenter !
si vous êtes déjà abonné Connectez-vous

Il n'y a pas encore de commentaire

 

Cet article est libre d’accès
En vous abonnant, vous contribuez
à une information sur les médias
indépendante et sans pub.

Déjà abonné.e ?

Voir aussi

Ne pas manquer

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.