Corbyn et ses "amis intégristes" : Fourest ou l'art du raccourci
article

Corbyn et ses "amis intégristes" : Fourest ou l'art du raccourci

Réservé à nos abonné.e.s
Coupable d'amitiés sulfureuses, Corbyn ? L'élection de Jeremy Corbyn à la tête du parti travailliste britannique a fait réagir, en France, l'essayiste Caroline Fourest, qui y a consacré sa chronique hebdomadaire sur France Culture lundi 14 septembre. Sa thèse : si son programme économique est défendable, le nouveau patron des travaillistes défend en revanche, sur le plan de la politique extérieure, des positions sulfureuses. Problème : les arguments avancés par Fourest pour appuyer sa thèse relèvent au mieux du raccourci maladroit, au pire du mensonge.
4 commentaires
Commentaires

Corbyn et ses "amis intégristes" : Fourest ou l'art du raccourci

Coupable d'amitiés sulfureuses, Corbyn ? L'élection de Jeremy Corbyn à la tête du parti travailliste britannique a fait réagir, en France, l'essayiste Caroline Fourest, qui y a consacré sa chronique hebdomadaire sur France Culture lundi 14 septembre. Sa thèse : si son programme économique est défendable, le nouveau patron des travaillistes défend en revanche, sur le plan de la politique extérieure, des positions sulfureuses. Problème : les arguments avancés par Fourest pour appuyer sa thèse relèvent au mieux du raccourci maladroit, au pire du mensonge.

Abonnez-vous pour pouvoir commenter !
si vous êtes déjà abonné Connectez-vous

Derniers commentaires

Il vous reste 96% de cet article à lire

Cet article est réservé aux abonné.e.s
Rejoignez-les pour une information sur
les médias indépendante et sans pub.

Déjà abonné.e ?

Lire aussi

Voir aussi

Ne pas manquer

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.