"Contenus recommandés" douteux : deux sites US décident d'arrêter
Brève

"Contenus recommandés" douteux : deux sites US décident d'arrêter

Slate et le site du New Yorker ont décidé de retirer les "contenus recommandés" publicitaires en bas de leur article, selon le New York Times. En cause, la qualité de ces contenus promus, qui n'ont aucun lien avec les sites en question. Une démarche suffisamment rare pour être soulignée : une étude de l'association américaine Changeadvertising citée dans l'article du quotidien new-yorkais a pointé que 41 des 50 premiers sites d'information américains intègrent ce type de publicité, particulièrement lucrative.
nouveau media
nouveau media
Partager cet article Commenter
Commentaires

"Contenus recommandés" douteux : deux sites US décident d'arrêter

Slate et le site du New Yorker ont décidé de retirer les "contenus recommandés" publicitaires en bas de leur article, selon le New York Times. En cause, la qualité de ces contenus promus, qui n'ont aucun lien avec les sites en question. Une démarche suffisamment rare pour être soulignée : une étude de l'association américaine Changeadvertising citée dans l'article du quotidien new-yorkais a pointé que 41 des 50 premiers sites d'information américains intègrent ce type de publicité, particulièrement lucrative.

Abonnez-vous pour pouvoir commenter !
si vous êtes déjà abonné Connectez-vous

Il n'y a pas encore de commentaire

 

Cet article est libre d’accès
En vous abonnant, vous contribuez
à une information sur les médias
indépendante et sans pub.

Déjà abonné.e ?

Lire aussi

Voir aussi

Ne pas manquer

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.