Candidate voilée NPA : pas pour l'effet d'annonce (Le Figaro)
Brève

Candidate voilée NPA : pas pour l'effet d'annonce (Le Figaro)

On ne parle que d'elle ! Depuis deux jours, le débat enfle autour de la "candidate voilée" du NPA en région PACA pour les régionales. Mardi, le Figaro révèlait en effet qu'une jeune femme voilée, Ilham Moussaïd, se présente sur la liste du parti anticapitaliste dans le Vaucluse. Une information qui provoque un tollé à gauche et à droite. Pour Jean-Luc Mélenchon, cité par Libération, "lorsqu’on veut être élu, il faut pouvoir représenter tout le monde, c’est donc une erreur de se présenter à une élection en affichant une appartenance religieuse". Benoit Hamon est plus nuancé : "Je n’y suis pas favorable mais, en même temps, je n’aime pas la pression qui est faite sur cette jeune femme". À droite, Chantal Brunel, députée UMP, affirme qu'"il s'agit d'une provocation et d'une instrumentalisation d'une pratique religieuse à des fins électoralistes, c'est choquant." Devant le retentissement de l'initative, on peut légitimement s'interroger sur une possible stratégie de communication.
Article Figaro femme Voilée NPA
Ilham Moussaïd
Partager cet article Commenter
65 commentaires
Commentaires

Candidate voilée NPA : pas pour l'effet d'annonce (Le Figaro)

On ne parle que d'elle ! Depuis deux jours, le débat enfle autour de la "candidate voilée" du NPA en région PACA pour les régionales. Mardi, le Figaro révèlait en effet qu'une jeune femme voilée, Ilham Moussaïd, se présente sur la liste du parti anticapitaliste dans le Vaucluse. Une information qui provoque un tollé à gauche et à droite. Pour Jean-Luc Mélenchon, cité par Libération, "lorsqu’on veut être élu, il faut pouvoir représenter tout le monde, c’est donc une erreur de se présenter à une élection en affichant une appartenance religieuse". Benoit Hamon est plus nuancé : "Je n’y suis pas favorable mais, en même temps, je n’aime pas la pression qui est faite sur cette jeune femme". À droite, Chantal Brunel, députée UMP, affirme qu'"il s'agit d'une provocation et d'une instrumentalisation d'une pratique religieuse à des fins électoralistes, c'est choquant." Devant le retentissement de l'initative, on peut légitimement s'interroger sur une possible stratégie de communication.

Abonnez-vous pour pouvoir commenter !
si vous êtes déjà abonné Connectez-vous

Derniers commentaires

 

Cet article est libre d’accès
En vous abonnant, vous contribuez
à une information sur les médias
indépendante et sans pub.

Déjà abonné.e ?

Voir aussi

Ne pas manquer

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.