Ben Barka : un journaliste de France 3 dans le viseur du renseignement marocain ?
enquête

Ben Barka : un journaliste de France 3 dans le viseur du renseignement marocain ?

Wikileaks marocain : de nouveaux documents fuitent

Quarante neuf ans après l'enlèvement du principal opposant au roi Hassan II à Paris, en 1965, l'affaire Ben Barka continue d'occuper la justice française et les services de renseignement marocains. Mardi 16 décembre, le tribunal correctionnel de Paris examinait la plainte déposée par un journaliste de France 3 à l'encontre du magazine Maroc Hebdo. L'affaire remonte à 2007 : au lendemain d'un reportage de France 3 à propos d'un nouveau rebondissement judiciaire dans l'affaire Ben Barka, l'auteur du reportage, Joseph Tual, a fait l'objet de nombreuses attaques de la presse marocaine. Des tentatives de déstabilisation de la part du Maroc ? Une thèse validée par la publication de nouveaux documents de la part de @chris_coleman24, à l'origine du Wikileaks marocain.
Profession fouille merde
Nordman & Associes
Partager cet article Commenter
Commentaires

Ben Barka : un journaliste de France 3 dans le viseur du renseignement marocain ?

Quarante neuf ans après l'enlèvement du principal opposant au roi Hassan II à Paris, en 1965, l'affaire Ben Barka continue d'occuper la justice française et les services de renseignement marocains. Mardi 16 décembre, le tribunal correctionnel de Paris examinait la plainte déposée par un journaliste de France 3 à l'encontre du magazine Maroc Hebdo. L'affaire remonte à 2007 : au lendemain d'un reportage de France 3 à propos d'un nouveau rebondissement judiciaire dans l'affaire Ben Barka, l'auteur du reportage, Joseph Tual, a fait l'objet de nombreuses attaques de la presse marocaine. Des tentatives de déstabilisation de la part du Maroc ? Une thèse validée par la publication de nouveaux documents de la part de @chris_coleman24, à l'origine du Wikileaks marocain.

Abonnez-vous pour pouvoir commenter !
si vous êtes déjà abonné Connectez-vous

Il n'y a pas encore de commentaire

 

Cet article est libre d’accès
En vous abonnant, vous contribuez
à une information sur les médias
indépendante et sans pub.

Déjà abonné.e ?

Lire aussi

Chut ! Entre la France et le Maroc, tout est pardonné.

Journalistes français expulsés, décoration d'un responsable accusé de torture

Voir aussi

Ne pas manquer

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.