APL : la bataille des 5 euros
article

APL : la bataille des 5 euros

Accusés de "pleurer", les étudiants répliquent

Réservé à nos abonné.e.s
Cinq euros par mois. C'est autour de ce montant que s'est focalisé le débat sur la baisse des "aides personnalisées au logement" (APL), décidée par le gouvernement en fin de semaine dernière. Une mesure d'économies pesant sur les précaires et les étudiants, dont 800 000 bénéficient des APL. Le gouvernement a voulu convaincre que cette baisse est une "urgence" et une nécessité pour permettre de maintenir à flot le budget de l'Etat. Mais une députée LREM, Claire O'Petit, ancienne Grandes Gueules de RMC, s'est invitée dans le débat, accusant les étudiants de "pleurer" pour 5 euros. Ces derniers ont répliqué.
Commentaires

APL : la bataille des 5 euros

Cinq euros par mois. C'est autour de ce montant que s'est focalisé le débat sur la baisse des "aides personnalisées au logement" (APL), décidée par le gouvernement en fin de semaine dernière. Une mesure d'économies pesant sur les précaires et les étudiants, dont 800 000 bénéficient des APL. Le gouvernement a voulu convaincre que cette baisse est une "urgence" et une nécessité pour permettre de maintenir à flot le budget de l'Etat. Mais une députée LREM, Claire O'Petit, ancienne Grandes Gueules de RMC, s'est invitée dans le débat, accusant les étudiants de "pleurer" pour 5 euros. Ces derniers ont répliqué.

Abonnez-vous pour pouvoir commenter !
si vous êtes déjà abonné Connectez-vous

Il n'y a pas encore de commentaire

Il vous reste 92% de cet article à lire

Cet article est réservé aux abonné.e.s
Rejoignez-les pour une information sur
les médias indépendante et sans pub.

Déjà abonné.e ?

Lire aussi

Augmentation de la CSG : tout est dans la présentation

Pourquoi Macron a perdu 11 points de popularité chez les retraités

L'Elysée veut exiler les journalistes hors du palais

"Macron ne veut pas qu'on puisse décrire la tête qu'il fait tel ou tel jour"

Voir aussi

Ne pas manquer

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.