Août, le mois qui fait fondre les diversions sécuritaires
article

Août, le mois qui fait fondre les diversions sécuritaires

Nationalité, Roms : deux mesures-peau de chagrin sous le microscope d'@si

Réservé à nos abonné.e.s
Comment faire oublier le temps d'un été l'affaire Woerth/Bettencourt ? En faisant diversion. Il a suffi de deux morts à quelques heures d'intervalle en juillet, suivis de plusieurs actes de violences urbaines, pour que le gouvernement remette le thème de l'insécurité au cœur de l'actualité cet été. Peu importe que les événements de Grenoble et de Saint-Aignan n'aient aucun lien entre eux, l'essentiel était d'annoncer l'énième come back de la lutte contre l'insécurité avec dans le rôle titre depuis huit ans, Nicolas Sarkozy.
Insécurité à la Une
Commentaires

Août, le mois qui fait fondre les diversions sécuritaires

Comment faire oublier le temps d'un été l'affaire Woerth/Bettencourt ? En faisant diversion. Il a suffi de deux morts à quelques heures d'intervalle en juillet, suivis de plusieurs actes de violences urbaines, pour que le gouvernement remette le thème de l'insécurité au cœur de l'actualité cet été. Peu importe que les événements de Grenoble et de Saint-Aignan n'aient aucun lien entre eux, l'essentiel était d'annoncer l'énième come back de la lutte contre l'insécurité avec dans le rôle titre depuis huit ans, Nicolas Sarkozy.

Abonnez-vous pour pouvoir commenter !
si vous êtes déjà abonné Connectez-vous

Il n'y a pas encore de commentaire

Il vous reste 97% de cet article à lire

Cet article est réservé aux abonné.e.s
Rejoignez-les pour une information sur
les médias indépendante et sans pub.

Déjà abonné.e ?

Lire aussi

Voir aussi

Ne pas manquer

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.